Comment choisir ses chaussures de ski WEDZE

Comment choisir ses chaussures de ski ?

(16)

Les chaussures, c’est sacré ! Garantes du confort du skieur, elles doivent maintenir pieds et chevilles tout au long des sessions de glisse, et transmettre aux skis l’énergie donnée par le skieur ; c’est pourquoi il est important de prendre le temps de bien les choisir.

C’est un paramètre qui conditionne la réussite du séjour au ski : des chaussures inadaptées sont en effet un véritable calvaire, vous empêchant de profiter des plaisirs de la glisse...

La chaussure de ski a 2 objectifs :
- assurer la transmission des appuis aux skis
- être confortable, isoler du froid et réchauffer le pied

Coques, crochets, chausson thermoformé et strap, de multiples réglages sont possibles afin d’offrir un ajustement parfait de la chaussure à votre pied.

Chausson

Le chausson est un élément de confort, de chaleur intégré dans la coque de la chaussure, il permet de maintenir le pied, d'assurer son confort et sa régulation thermique.
Les chaussons peuvent être thermoformables, ou s'adapter au pied.

Coques

Chaque pied est unique : coup de pied plus ou moins fort, largeur plus ou moins importante. C’est pour s’adapter à chacun que nous proposons désormais différentes largeurs de coque :
- 100 mm pour un pied étroit
- 102 mm pour un pied medium
- 104 mm pour un pied large.

Crochets

Leur nombre varie de 1 à 4 : plus il y a de crochets, plus le serrage est précis. Ils peuvent être micro-métriques (réglages de la longueur du crochet pour assurer un serrage précis).

Strap

Le strap est un élément de serrage de la chaussure, il permet de solidariser la coque et permet un ajustement efficace et puissant du serrage; il fait office de 5éme crochet.

Languette

Élément intégrant le chausson, elle permet l'appui tibial et diffuse la puissance voulue au ski. Elle assure également le confort du tibia.


Le niveau de pratique

Le choix des chaussures dépend de votre niveau: selon la maîtrise de la discipline, il vous faudra des chaussures disposant d’un degré de rigidité spécifique afin de répondre à ses divers besoins.

Le degré de rigidité de la chaussure se mesure au moyen d’un indice appelé Flex.  
Plus le Flex est faible, plus souple est la chaussure. Plus il est élevé, plus la chaussure est rigide et apporte précision et pilotage au skieur expert.

Attention à ne pas choisir un Flex inadapté à votre niveau : trop élevé, vous serez privé de sensations ; trop faible, vos appuis seront limités.

Retrouvez ci-dessous les préconisations en indice Flex selon votre niveau :

L'astuce de WED'ZE

Un skieur lourd et puissant devra choisir un flex plus important que celui préconisé pour son niveau.


Comment connaitre sa pointure ?

Une fois le Flex déterminé, il reste l’étape essentielle : déterminer votre pointure.
La pointure des chaussures de ski se mesure en deux étapes :
La largeur : étroit (100mm), médium (102mm) et large (104mm)
La longueur en Mondopoint : cette unité correspond tout simplement à la longueur du pied en centimètres.
Prendre une taille au-dessus pour éviter d’être serré est à proscrire, car le pied ne serait alors pas correctement maintenu.

Il est possible de trouver en un clin d’œil votre pointure Mondopoint par le biais de tableaux de conversion :

L'astuce de WED'ZE

Pour obtenir précisément votre pointure Mondopoint, mesurez-la chez vous ! Placez une feuille sur le sol et calez-la contre un mur, puis placez votre pied sur celle-ci ; adossez-vous au mur, en collant bien vos talons au mur. Dessinez un repère devant l'orteil le plus en avant, puis mesurez la longueur !


L'essayage des chaussures de ski

Lors de l’essayage des chaussures, plusieurs paramètres doivent être respectés :  
- le pied doit être bien maintenu, surtout au niveau des métatarses et du talon
- les orteils doivent pouvoir bouger librement.

L’inconfort ressenti lors de l’essayage laisse présager de futures douleurs une fois sur les pistes. Il faut donc être vigilant et ne pas négliger d’éventuels points de pression douloureux lors de l’essayage, notamment sur les malléoles.

Bon à savoir : le chausson perd de 30 à 40% de son volume dès les 10 premiers jours de ski. Par conséquent, mieux vaut éviter d’opter pour une chaussure trop large dans laquelle le pied bouge, car ce phénomène s’accentuera au fil des jours...

L'essayage, étape par étape !

  • Enfilez les chaussettes utilisées pour skier. Inutile d’en superposer 2 paires, cela couperait la circulation sanguine.

  • Desserrez les crochets et enfilez la chaussure debout, en fermant les crochets aux tous premiers crans. Serrez le strap après la fermeture des 2 crochets du bas aidera à fermer les 2 du haut !

    Bon à savoir : lors d’un essai en magasin, le pied est souvent dilaté car la température est plus élevée qu’au-dehors. Réussir à serrer les crochets aux crans maximums signifie que la chaussure est trop large pour le pied, il faut par conséquent opter pour une coque adaptée aux pieds plus fins.

  • Lorsque vous vous mettez debout et bien droit, vos orteils doivent toucher légèrement le fond de la chaussure.

    Attention : s’ils ne touchent pas du tout le fond de la chaussure, il faut prendre une pointure en-dessous !

  • Une fois accroupi, les tibias appuient sur la languette et les orteils doivent reculer légèrement pour ne plus toucher le fond de la chaussure. Chaussures fermées et genoux pliés, le talon ne doit pas décoller de la semelle.

    Attention : si les orteils touchent encore le fond de la chaussure, prenez une taille au-dessus.

  • Marchez avec les chaussures en veillant à ce que le talon ne se décolle pas.

    A noter : il est normal de ressentir un léger inconfort en raison de la rigidité des chaussures !

 

L'astuce de WED'ZE

Attention aux chaussettes ! Trop épaisses, elles compriment les pieds dans les chaussures et coupent la circulation sanguine, produisant l'effet inverse de l'effet souhaité : une sensation de froid...

James DE SAINT JULIEN (FR/BE)
Chef de produit matériel ski
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Noter
Conseils de Wed'ze
Bien entretenir ses skis WEDZE

Prendre soin de son matériel, c’est lui garantir une durée de vie plus importante et de meilleures performances lors des sessions de glisse.

(8)
HAUT DE PAGE